Notre Avis sur N.W.A. Straight Outta Compton

Faire un biopic sur des célébrités est toujours un pari risqué : on peut avoir les éloges des fans, ou des messages de haine des puristes. Alors faire un film sur les plus grands noms du Rap Gangsta, avec une énorme communauté de fans qui les défendraient bec et ongle, était risqué. Easy-E, Dr Dre, Snoop Dog, Tupac, Ice Cube… L'histoire qui est racontée par F. Gary Gray, qui a réalisé beaucoup de clips de N.W.A, est la leur. La question est de savoir si elle a bien été mise en scène, et fidèlement transcrite.

"Le film à tendance à s'éparpiller"

Au milieu des années 80, à Compton, l'une des banlieues les plus dangereuses de Los Angeles, cinq rappeurs essaient de faire entendre leur voix contre et l'autorité abusive du gouvernement, fondée sur les clichés et le racisme. Leur manière, le Rap. A une époque ou « nigga » était une insulte, et ou le Rap était méprisé, le groupe N.W.A affirme son art. Mais, plus qu'un groupe de Rap, N.W.A était une attitude. Surveillé de près par le FBI, et de nombreuses fois menacé par la police, le groupe continuait les concerts, où bras levés et badges de police se mélangeaient. Filmé partiellement en caméra à l'épaule, ce film est rempli de chansons phares du Gangsta Rap, d'un humour cynique, et aussi de moments forts interprétés par de bons acteurs, mais néanmoins ne sortant pas vraiment du lot. Le film s'attarde aussi beaucoup sur le showbiz, et explique les séparations qui ont eu lieu au sein du groupe. L'hommage qu'a voulu rendre le film à Easy-E est indéniablement fort. Néanmoins, le film a tendance à s'éparpiller, et on a du mal à cerner son but premier : est-il avant tout une dénonciation de la ségrégation en Amérique? Un hommage ? De plus toutes ces personnes emblématiques du Rap sont au final peut être trop nombreuses pour pouvoir se concentrer sur seulement l'une d’entre elles. Pour une personne ne connaissant pas toutes ces personnalités du Gangsta Rap, il peut être difficile de suivre, et de s'attacher à ces personnes non pas impersonnelles et dénuées d’intérêt, mais juste trop nombreuses.

"Le film reste parlant et marquant"

Au final on pourrait dire que ce film n'est accessible qu'a un spectateur bien informé sur la situation de tous ces rappeurs, ce film n'est définitivement pas à voir à la légère : il s'adresse à un public passionné. Néanmoins malgré une certaine confusion qu'on peux ressentir si on ne connaît pas les « noms » du Gangsta Rap, le film reste parlant et marquant, et malgré ce défaut, tout ce que on a pû remarquer dans la salle pendant le film était des hochements de tête accompagnant le flow des rappeurs.

Retour à l'accueil